modelage et sculpture

flyer_image

Objectifs:

Exer­cer le regard et la main. S’approprier la terre et tra­vailler des formes pour leur capa­cité évo­ca­trice; tra­vailler sur la repré­sen­ta­tion figu­ra­tive comme la trans­po­si­tion sym­bo­lique des formes.

Approche du volume sculpté, formes et pro­por­tions au tra­vers de dif­fé­rentes réa­li­sa­tions aux dif­fi­cul­tés pro­gres­sives:

  • Masques,
  • ani­maux,
  • auto­por­trait,
  • modèle vivant …

bonhomme

Quelques sujets d’inspiration …

sculpture_pinterest

Le  modelage:

On peut tra­vailler direc­te­ment un bloc de terre dans sa masse en retran­chant de la matière de manière à faire sur­gir le volume sou­haité, on peut aussi tra­vailler en rajou­tant des bou­lettes de terre jusqu’à l’obtention du volume.

Un fois fina­li­sée, la sculp­ture doit être vidée pour être cuite. Pour cela, on peut soit faire des inci­sions dans cer­taines par­ties pour creu­ser l’intérieur avec une mirette, soit tran­cher en 2 par­ties la sculp­ture pour l’évider avant de recol­ler les 2 par­ties ensemble.

La première cuisson:

Un fois la sculp­ture bien sèche (cela peut prendre plu­sieurs semaine selon la taille), on pro­cède à la pre­mière cuis­son de dégourdi.

Finalisation:

Une fois cuite, la sculp­ture peut être soit émaillée et recuite, soit pati­née et dans ce cas il n’y a pas de 2ème cuis­son.

Patine:

La patine per­met d’obtenir des effets de sur­face nuancé, qui viennent sou­li­gner les volumes
On uti­lise des pig­ments, des cires, de la gomme laque, du liant viny­lique…